Accueil


CATÉGORIES DE PHOTO


Voir toutes les catégories

À propos

 

Montréal, ma ville natale, est ma toile principale depuis que j'ai commencé à pratiquer la photographie de rue à l'automne 1978 quand j'étudiais les beaux-arts à l'Université Concordia. Après avoir obtenu mon diplôme en 1981, les conditions de vie étaient telles que je n'ai pas essayé de gagner ma vie en tant qu'artiste. J'ai plutôt choisi de poursuivre d'autres intérêts sociaux et professionnels. Néanmoins, j'ai poursuivi la photographie comme débouché créatif. Pendant très longtemps, je prenais uniquement des photos en noir et blanc. J'installais une chambre noire partout où je vivais. En 1994, j'ai suivi un cours pour apprendre à développer des photographies couleur. En 2006, j'ai adopté la photographie numérique, sans regret.

 

Ma photographie ne concerne pas Montréal en soi. Je vise à capturer des scènes qui pourraient provenir de n'importe quel centre urbain en Amérique du Nord, disons. Peu importe où je suis, je tends à prendre le même genre de scènes de rue anonymes. J'évite les icônes identifiables, les noms de rues et les marques commerciales, à moins qu'elles ne puissent ajouter un élément évocateur, sorti de son contexte, à l'image.

 

En me promenant dans la ville, je prends des photos de ce qui m'inspire naturellement du fond de mon âme, de mon esprit et de mon cœur. Je ne manque jamais d'inspiration, car la ville change tout le temps. Ma vision photographique évolue également à travers la vie.

 

Mon objectif est de composer de petites histoires de la vie quotidienne dans un contexte urbain en juxtaposant des éléments et des gestes évocateurs. Heureusement, il y a une quantité infinie de ces moments éphémères de la condition humaine prêts à être vus et fixés dans le temps avec mon appareil photo.

 

Je suis de la vieille école ; j'ai toujours pour objectif de composer sur le vif une image complète plein format à partir du viseur, lorsque je trouve quelque chose ou quelqu'un qui m'attire. Parfois, je réussis. Parfois, je recadre légèrement parce que j'appuie sur le déclencheur sans être tout à fait prête voulant capter un moment imprévu qui se présente devant moi. D'autres fois, je pense être prête, mais quand je regarde le résultat plus tard, je recadre des éléments gênants aux marges que je n'ai pas remarqués ou qui ont été pris par un léger mouvement en appuyant le déclencheur. Enfin, afin de ne pas manquer une scène, j'appuie délibérément sur le déclencheur en sachant que je recadrerai beaucoup l'image plus tard.

 

En photographie de rue, il faut être vigilant, attentif, concentré et rapide. D'autant plus. au fil des ans, en raison de la présence accrue de gens et de trucs dans les rues. En plus, les préoccupations concernant la confidentialité et le consentement pèsent dans la balance. Ceci rend plus difficile la prise d'image complète sur le vif. Or, je suis devenue plus indulgente à cet égard ; la photographie ne cadre-t-elle pas la réalité de toute façon ?

 

Mes images de rue incluent des personnes - une personne solitaire, de quelques personnes à beaucoup - dans toutes sortes de contextes urbains. Je trouve que ce genre photographique présente un défi des plus satisfaisant.

 

Après la première décision d'appuyer sur le déclencheur lorsque je sens instinctivement que tous les éléments sont réunis, je prends beaucoup d'autres décisions par la suite en choisissant et en traitant les images. De plus, je les analyse le temps nécessaire pour en tirer des enseignements et pour y trouver des similitudes de forme et de contenu pouvant conduire à la création de séries de photographies. Ce processus me permet de savoir quoi rechercher lors de mes prochaines randonnées photo et d'avancer dans ma photographie.

 

Après des années à prendre des photos pour ma propre croissance, j'ai ressenti le besoin de les partager. Réalisant qu'Internet est la vitrine de l'époque, les circonstances de la vie m'ont permis de mettre en ligne ce site. Pour voir mes travaux les plus récents, suivez-moi sur ma page personnelle Facebook, ma page professionnelle Facebook. Twitter ou Instagram.

 

 

Louise Verdone, Montréal, Québec, Canada, mai 2020